L’Ancrage par la méditation

ancrage

L’importance de l’ancrage :

La méditation d’ancrage est primordiale avant tous travaux spirituels, il est le lien qui nous permet de recevoir l’énergie tellurique que notre Terre mère nous offre. Cette énergie est nécessaire afin d’assurer une stabilité énergétique pour tout notre Être. La connexion est le lien avec le Divin, ce qui nous relie à la Source et qui permet une ouverture spirituelle afin de canaliser. Mais il est nécessaire de se protéger avant tout, la protection permet d’être en sécurité et de canaliser des âmes divines.

Méditation d’Ancrage :

 » Je visualise des racines qui montent depuis le noyau terrestre et qui vont envelopper mes pieds afin de ne faire plus qu’un avec elles. Sens l’énergie tellurique venir en nous à travers elles ; ressens cet ancrage et cette solidité que peut ressentir un arbre. Deviens cet arbre qui t’inspire afin de ne former plus qu’un avec lui.

Un fois cet ancrage effectué, nous allons passer à la protection ainsi qu’à la connexion au divin. Pour cela rien de plus simple, visualise au-dessus de ta tête une étoile à 5 branches.

Aux extrémités de chaque branche se trouve un fil d’argent. Ces fils vont tomber et s’ancrer dans le sol en se rejoignant afin de ne former plus qu’un seul gros fil pour atteindre le noyau de notre chère Terre Mère. Tu es à présent protégé.

Pour cette dernière étape tu vas visualiser un faisceau de lumière venant du divin (du ciel, de la source…) traverser le centre de cette étoile ainsi que ton corps jusqu’au centre de la Terre Mère. Ce faisceau de lumière nettoie ton corps au fur et à mesure qu’il le traverse et permet au passage une connexion avec le Divin (la source, le ciel…). »

Te voilà enfin connecter ancrer à la Terre en toute efficacité et sécurité.

Comment gérer le regard des autres ?

le regard des autres

Le regard des autres peut nous impacter dans toute les phases de notre vie. Il en est de même lorsque la spiritualité entre dans notre vie. Il  n’est pas toujours évident de faire face à leurs jugements à leurs jugements ou même à leurs indifférences…

Dans cet article je vais vous parler de croyances, elles ne sont pas religieuses mais spirituelles.

Le regard des autres, quel comportement adopter ?

Il n’y a pas de règle en la matière mais voici quelques conseils que j’ai pu expérimenter :

ACCEPTER L’AUTRE : Avant tout il ne faut pas essayer de convaincre autrui. Vous n’avez pas besoin de prouver quoi que ce soit ; votre « spiritualité » est propre à vous-même alors il est important d’accepter que l’autre ne puisse pas partager le même avis sur le sujet.
TOLÉRANCE : Si vous ressentez le besoin d’être compris et accepté tel que vous êtes. Vous devez en retour vous aussi vous mettre à la place de la personne en face de vous. Elle ne connait peut-être pas ce domaine et peut avoir peur de cette « chose inconnue ». Il est aussi possible qu’au contraire cette personne est vécu une mauvaise expérience et qu’elle n’est pas envie de la partager. A ce moment là le seul moyen qu’elle est pu trouver pour de s’en protéger est de se fermer totalement au dialogue. Dans ces cas-là un peu comme précédemment soyez tolérant et acceptez les ressentis d’autrui.
S’ASSUMER : Le regard des autres sur vous, occupe la place que vous lui autorisez d’avoir. Vous êtes le maître de votre vie ainsi vous méritez comme tout un chacun le respect malgré des pratiques et croyances différentes.
EN FAIRE UNE FORCE : Faire de cette différence une force. Elle vous permettra de gagner en confiance et par la même occasion de vous assumer et de vous respecter.
HUMILITÉ : L’ego spirituel est un danger et ce qui fera de vous un bon praticien/thérapeute/médium sera la remise en question constante (je ne parle pas de manque de confiance). La remise en question nous permet d’évoluer et nous enrichie de savoirs et de connaissances. Lorsque que vous êtes capable d’entendre certaines critiques constructives, vous êtes alors prêts aux changements nécessaires afin de pouvoir vous élever et évoluer. Nous restons des êtres vulnérables dans tous les cas.
– SE SENTIR LIBRE : Le sentiment de liberté est primordial. C’est un droit à notre époque où l’éveil des consciences est actionné et où la spiritualité se développe. Vous ne devez pas vous sentir retenu par des jugements, des doutes ou même des appréhensions. La liberté est un sentiment que vous devez vous autoriser et à travers elle exister.

Nous sommes des êtres spirituels qui expérimentons la vie terrestre. Alors oui les sentiments tels que l’ego, la fierté, la peur, la colère existent et nous impactent, là est notre mission. Celle-ci nous demande de rester dans le cœur, l’amour, malgré les tempêtes émotionnelles et les jugements. Restons centrés sur ce qui nous fait vibrer.

Vivons, expérimentons, formons-nous, soyons curieux. Amusons-nous et n’oublions jamais que la vie est le meilleur des apprentissages. Ainsi chacun peut apprendre à son rythme, en fonction de ses capacités et de son propre champ de conscience.

Amour, amour, amour…

Le lâcher prise

accueil

Lâcher prise

Le lâcher prise est une expression qu’on entend a tous les niveaux sans forcement savoir ce qu’elle veut vraiment dire.

C’est tout simplement le fait d’être le moins possible dans l’attente afin d’atteindre une forme d’accueil maximale.

Il est important lors de pratiques spirituelles mais également dans d’autres situations. Au quotidien le lâcher prise vous permettra d’accueillir avec sérénité les expériences qui viendront sur votre chemin.

Imagez le lâcher prise :

lâcher prise

Bien souvent nous retenons une corde qui peut nous brûler, nous blesser et ceci par peur de lâcher et de tomber. Ainsi on se retient à quelque chose qui n’en vaut pas forcement la peine. Cela peut être un situation, une personne, un travail… Nous préférons alors souffrir, et subir plutôt que de lâcher tout afin de se raccrocher à une nouvelle corde ou issue.

La peur de l’inconnu :

C’est la peur qui nous retient de tout changer ou même d’accueillir cet inconnu qui vient à nous. Ce dernier dont nous n’avons ni connaissance, ni conscience est celui qui fera tout basculer. Il est parfois nécessaire de sauter à l’élastique sans élastique et tenter le plongeon dans cette eau créatrice qui nous attend.

N’oublions pas que s’accrocher si fort à une situation que nous ne maitrisons finalement pas, nous empêchera de voir aussi les différentes possibilités qui nous entourent.

Pour les démarches spirituelles c’est un peu la même chose.

Et la spiritualité dans tout ca ?

Sans parler du fait de toujours se protéger, ou de faire appel à un praticien de qualité. Le lacher prise à sa place dans nos démarches spirituelles.

Petit exemple :

Vous faites appel à moi pour une « Communication avec l’au-delà » je vais vous demander d’être un maximum dans l’accueil et un minimum dans l’attente. Car en se focalisant sur une chose en particulier nous fermons des portes d’accès à certaines informations. Alors que contrairement à l’attente, l’accueil va nous permettre de laisser les portes s’ouvrir et ainsi recevoir les informations qui viendront à nous.

Conclusion 

Vous l’aurez donc compris, il n’est pas facile de lâcher prise sur tout. C’est pour cela qu’il est important de faire de son mieux et à ce moment là nous avons toutes les clefs en main pour un mieux être.

Bref lâchez vous la grappe quoi ! ^^

L’inconscient

inconscient

Inconscient : Notion qui renvoie à des phénomènes échappant à la conscience.

“L’inconscient d’un être humain peut réagir à celui de l’autre sans passer par le conscient.”

– Sigmund Freud –

Qu’est-ce que l’esprit inconscient pour Freud ?

Entre 1900 et 1905, Sigmund Freud a développé un modèle topographique de l’esprit via lequel il a décrit les caractéristiques de la structure et de la fonction de ce dernier. Pour cela, il a utilisé une analogie qui nous est à tous familière : celle de l’iceberg.

  • A la surface il y a la conscience, où se rassemblent toutes ces pensées sur lesquelles on focalise notre attention, qui nous servent à nous évader, que l’on utilise immédiatement et auxquelles on a rapidement accès.
  • Dans la pré-conscience se concentre tout ce que notre mémoire peut récupérer avec facilité.
  • La troisième et la plus importante région est l’inconscient. Il est large, vaste, et parfois mystérieux. C’est la partie invisible de l’iceberg et celle qui occupe, en réalité, la plus grande partie de notre esprit.

Mon avis sur l’inconscient

Dans certaines de mes pratiques, l’inconscient est celui qui détient toutes les clefs, toutes les solutions à nos problèmes.

Bien souvent ignoré et mis de côté par peur de ce qui s’y trouve, nous pensons réussir à vivre sans être impacté par ce qu’il contient. Mais ceci n’est qu’une illusion, si l’inconscient retient certains faits et gestes passés ce n’est pas pour rien… Il est parfois nécessaire et obligatoire d’aller fouiller dans cette partie de soi afin de comprendre certains événements de notre vie présente.

Un évènement passé, qu’il soit familial, personnel ou même général peut générer en nous des dégâts à retardements qui nous impacteront un jour ou l’autre.

Afin d’éviter trop d’impacts, allons à sa rencontre et laissons nous porter par ce flow d’informations qu’il détient afin de les conscientiser et de se donner l’opportunité d’évoluer.

L’inconscient et l’analyse en Psychogénéalogie

L’analyse en Psychogénéalogie est un soin que je propose, elle emmène au cœur de l’inconscient. Afin de trouver des réponses à certains questionnements profonds logées profondément dans votre esprit.

Alors s’offrira à vous la découverte d’un Univers insoupçonné. Apaisez vos peurs et laissez vous aller dans le courant de vos émotions.